"Auteurs & Découvertes"·Auteur(es)

Julien Valat, écrivain.

julien-valat

 

 

 

Nom: Valat

Prénom : Julien

Âge : 31 ans

Métier : Écrivain

 

 

Biographie : j’ai un parcours qui part un peu dans tous les sens 🙂

J’ai grandi à Montpellier, fait des études d’ingénieur en agroalimentaire à Lyon et travaillé à Paris, avant de m’expatrier pour le Québec en 2010. J’avais découvert Montréal lors d’un échange étudiant, et j’en étais tombé follement amoureux. L’histoire d’amour dure depuis, et je suis même devenu officiellement canadien (et fier québécois !).
J’ai été manager chez Starbucks, j’ai travaillé à mon compte en communication Web, j’ai été adjoint à la direction pour la Fondation d’un hôpital, et en parallèle, je suis devenu blogueur et j’ai commencé à travailler en temps que copywriter et assistant virtuel en freelance.
En 2014, j’ai lancé un blog sur mon expérience d’immigration au Québec (www.attache-ta-tuque.com), une maison d’édition française spécialisée dans le voyage m’a remarqué, et m’a demandé d’écrire deux livres, publiés la même année : « Vivre le Québec », sur l’immigration au Québec, et «Portraits de Montréal», qui présente des portraits de Montréalais d’origine ou d’adoption, et leurs adresses préférées en ville.
En 2015, je me marie avec mon conjoint de 5 ans et nous décidons de tout lâcher (ou presque) et devenir « digital nomads ». Un mot un peu pompeux, pour dire qu’en fait, nous travaillons et gagnons notre vie à distance, du moment où nous avons Internet. Nous sommes donc passés en France, Belgique, Thaïlande, Vietnam, Taïwan et finalement Japon, où nous avons décidé de poser nos valises quelques temps ! À l’occasion, j’ai lancé un autre blog, www.lesbobosnomades.com.
Au niveau de l’écriture, j’ai commencé très jeune. J’adorais ça. J’utilisais notre vieux Mac et enregistrait mes histoires sur une disquette ! Puis en rentrant au collège, ma prof de Français (la meilleure que j’ai jamais eu), m’a donné confiance en moi. Elle m’encourageait à écrire, à lire du Maupassant et même du Stephen King. Du coup, j’écrivais toujours des textes fantastiques ou gores… Mais bon, mon parcours scolaire a fait que j’ai un peu perdu cette habitude d’écriture. C’est quand j’ai eu une vingtaine d’années que je m’y suis remis, principalement par le blogging. J’ai rapidement pris l’habitude d’écrire des idées, des pensées, des ressentis, toutes ces choses qui me passaient par la tête, pour finalement me décider à écrire l’histoire que j’avais envie de lire. C’est comme ça qu’est né mon premier roman, «Vagabonds».
Et en passant, l’auto-édition fut un choix conscient, pas un choix fait par défaut. Je n’ai encore soumis le roman à aucun éditeur « traditionnel ». Je ne me ferme aucune porte, mais en fait, je suis encore dans une logique de blogueur : être libre d’écrire ce que je veux, comme je le veux, sans réfléchir à ce qu’il faut ou ne faut pas dire pour plaire à telle ou telle personne. C’est peut-être naïf comme façon de penser 🙂
Ses Livres : Vagabonds
Réseaux sociaux & Julien : 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s