Critique Livre·Livres

{Découverte} 3, Sophie Auger – @Bookscritics

« Parce qu’il n’y a jamais rien de mal dans l’Amour. Bien au contraire. Il y a des rires, il y a des gestes, il y a des instants, des arrêts sur image, des mots, des odeurs, des partages, des pleurs, des cris, des réconciliations, des rêves, et un milliard de choses que chaque être humain devrait pouvoir vivre sans avoir à s’en cacher. » — (Re) Play

3 Sophie AUger

« Beaucoup de choses avaient changé cette nuit et j’ai donc décidé de lui rendre une sorte d’hommage » — Red

Un recueil de trois petites nouvelles qui parlent d’Amour et qui s’expriment de trois manières différente, l’amour entre femmes, l’amour homme/femme et l’amour entre hommes.

Il existe ce genre de nuit où le Désir de l’Amour est plus fort que n’importe quoi d’autre. Se sentir désirer, aimer, par une personne que l’on ne connaît pas. Par une personne qui en l’espace d’une nuit nous fait sentir bien plus importante qu’une autre personne. Par une personne qui nous prend (entendez-le comme vous le voulez… O:) ) comme on est. Et, cela fait du bien. Un bien fou. C’est une bouffée d’air qui vient à nous.

Une bouffée d’air qui nous fait changer notre façon de sentir, voir et ressentir l’Amour. Quelle que soit notre orientation sexuelle. Car, l’important est de se sentir bien, en confiance et surtout d’avoir envie !

C’est de cette manière que l’on peut pleinement aimer et être aimé.

Donner pour recevoir. Recevoir pour donner. Ainsi, on se sent mieux. Ainsi, on se sent meilleur. Ainsi, on se redécouvre ou on se découvre. Ainsi, on apprend à s’aimer soit d’abord, puis les autres.

Je viens de finir cette nouvelle de Sophie Auger, une auteure dont j’ai beaucoup entendu parler sur les réseaux. Une auteure qui – part sa bonne humeur quotidienne et son humour – m’a donné envie de la découvrir au travers de ses livres. J’ai eu la chance de la découvrir grâce à un serve presse : ce que je peux vous dire, c’est que je ne regrette absolument pas !

Une plume fluide, nette avec une pointe d’humour, et hop, on est pris dans son histoire. Dans ses histoires.

Une auteure à suivre, je vous le dis !

« Comme un Phénix renaissant de ses cendres, le feu a jailli en mon âme a jailli » –Fall

Ma note 5/5

@Bookscritics

PS : Merci à Sophie Auger pour le SP ! 🙂 ❤

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s