Critique Livre·Livres·Thérapie par les livres

Découverte} Et j’ai choisi de vire, Marilyse Trécourt – @Bookscritics

« Et j’ai choisi de vivre. »

Et j'ai choisi de vivre

« Je sais que tu m’entends. Et, je me battrai avec toi, main dans la main, je te donnerai mon souffle s’il le faut pour que tu respires, et je te donnerai mon cœur s’il t’en faut un nouveau, je te donnerai ma vie pour que tu continues à vivre. »

C’est bien rare que le titre d’un livre soit aussi ma citation favorite. Et, vous savez, c’est pour ce titre que je l’ai choisi et que je me suis dit si il y a bien UN livre qui devait inaugurer ma nouvelle rubrique  » Thérapie par les livres », c’est bien celui-ci ! Et de vous, à moi, je n’en ai pas vu un autre plus parlant que je ce que je ressens en ce moment. Je suis en phase avec ce titre, avant même de prendre connaissance avec le résumé ou l’auteur. Il y avait déjà  un truc entre le livre et moi. Je l’ai fini, aujourd’hui même, et il m’a comprendre un précieux conseil que l’on me répète depuis plus d’un mois… Mais, vous savez, quand on est dans une spirale de peine, de deuil et de tristesse, on n’écoute pas vraiment les conseils, on les entend, mais est-ce qu’on les comprend réellement ? Je ne crois pas.

« Et, j’ai choisi de vivre », je savais qu’il fallait que je le lise, parce que dés que je l’ai vu, je savais qu’il allait m’apporter ce petit quelque chose en plus que mes proches, ou les autres livres n’ont pas réussi à m’apporter dans ce moment difficile.

« On a toujours de bonnes raisons de faire ce que l’on fait, sinon, on ne le ferait pas. C’est juste qu’à ces moments-là, on préfère ne pas écouter notre conscience qui nous rappelle ce qui est vraiment important. »

Et, j’ai eu ce que j’attendais, cette révélation qui se pointait petit à petit, au fur et à mesure que je tournais les pages de ce précieux livre. Ce conseil, c’est le titre du livre. Tout simplement. Vivre, c’est quelque chose de difficile, encore pus quand on veut vivre comme on l’entend et que nos proches ne sont pas d’accord.

Mais, le plus difficile, c’est de réussir à vivre quand un proche est entre la vie et la mort ou quand il part vers d’autres contrées… Et, il nous laisse seul sur Terre avec notre vie et notre peine… Avec des souvenirs. Avec un vide. C’est le plus difficile. On se demande alors qu’est-ce qu’on fait là, tout seul ou avec notre famille qui partage notre peine… On s demande, si on reprend notre vie « comme avant », là où nous l’avons laissé en pensant à ce proche ou alors on se laisse couler, envahir par ce manque de la personne aimé, de notre proche parti trop tôt…

Je remercie l’auteure, Marilyse Trécourt, qui m’a fait comprendre qu’il fallait Vivre aussi bien pour que pour nos proches et surtout pour la personne qui nous a quitté. Alors, merci ! ❤

Ma note 5/5, 10/10 !!!

@Booscritics

PS : Je remercie l’auteure pour le SP ! ❤ :*

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s