Lettres Ouvertes

{Lettre Ouverte #3} La Thérapie des maux : 3. La musique ou l’expression de soi.

« La musique donne une âme à nos cœurs et des ailes à la pensée. » – Platon

Notre vie s’écrit comme une partition de musique. Pour qu’elle soit bonne, il faut mettre des notes à tous les niveaux agrémentés de quelques silences bien placés. C’est comme cela : tantôt, on monte dans les aigus, tantôt, on dégringole dans les graves. Quelques fois, on est stable, quelques fois, on est silencieux. On enchaîne ces montagnes russes du début à la fin de notre propre partition. On s’écrit et se joue tout seul. On est notre propre maître et c’est nous et nous seul qui avons la clef pour jouer à merveille notre partition de notre musique.

Vous le saviez ?

Dans une partition de musique, les silences sont importants. Il servent à capter votre auditoire ou plutôt à vous capter, dés lors que l’on considère que nous sommes les seuls à nous entendre jouer. Plus ou moins longs, ces silences nous plongent dans une profonde réflexion sur le monde et l’environnement qui nous entoure et dans une « auto-réflexion » centrée sur nous et notre propre environnement. Ils nous permettent de savoir si vous vous êtes écoutés ou que vous vous n’êtes pas perdu en cours de route…

Vous le saviez ?… C’est assez complexe à comprendre, car pour le comprendre réellement, je pense qu’il faut d’abord apprendre à s’auto-écouter et donc à s’auto-comprendre.

Attention, je ne dis pas que nous n’avons pas besoin des autres pour se comprendre ou comprendre ce qui nous entoure. Je dis juste que la grande partie se fait par nous-même et qu’avant de comprendre les autres, il faut d’abord se comprendre.

Chose étrange et complexe. C’est un travail à plein temps. Qui ne laisse aucun répit.

Ces silences sont audibles dans la musique que vous écoutez, mais sont plus subtiles à entendre lorsqu’il faut s’écouter.

J’aurais tendance à dire que c’est une forme d’art.

Un art intérieur.

Exploitable que si et seulement si nous le décidons.

Se recentrer sur soi suppose que l’on est capable d’être soi en tout état de cause. S’écouter suppose que l’on capable de s’entendre. S’aimer suppose que l’on est capable d’aimer, mais on ne peut pas aimer vraiment si on ne s’aime pas d’abord.

Tout un travail…

La musique nous permet tout cela. Elle nous permet de ne faire qu’un avec nous-même. De reconstruire ce qui a été brisé. De comprendre ce que nous n’avons pas compris. De voir ce que nous n’avons pas vu. De ressentir ce que nous ne voulons plus ou n’avons pas ressenti(r).

De vivre pleinement.

D’exister pour soi.

De nous libérer. De nos chaînes invisibles et pourtant si difficiles à enlever sans l’aide d’une force supérieure.

Ainsi, pour que votre partition soit efficace, il faut que vous laissiez envahir par la musique.

Fermez les yeux et ressentez.

Fermez les yeux et explorez.

Fermez les yeux et laissez-vous guider.

Fermez les yeux.

Écoutez-vous.

Exprimez-vous !

@BC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s