{Challenge #6.10} Le sel de nos larmes, Ruta Sepetys – @Bookscritics

« – Toi qui aime tant les histoires, Emilia, me disait-elle en touchant l’écorce, sache que les arbres sont de véritables puits d’histoires. Songe un peu à tout ce que ces arbres ont vu, à tout ce qu’ils ont senti, à tous les secrets qu’ils détiennent depuis des centaines d’années. »

SEL_LARMES_SCRIPTO_CV_A58071.indd
Menu : Marché dans la neige / Catégorie Bonus (lecture) : 0 points Score : 21 + 0 points = 21 points.

Débuter l’année avec ce roman, c’est difficile ! Il faut avoir les épaules, vraiment. Plonger, en plein cœur de la Seconde Guerre Mondiale, c’est dur et lourd a supporter. Je crois que c’est la première fois que je lis un livre aussi… aussi profondément encrée dans l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale ! 

« La nature. Voilà une chose que la guerre ne pourra pas me prendre non plus. Les nazis ne peuvent pas arrêter le vent et la neige ; les Russes ne peuvent pas s’emparer du soleil, ni des étoiles. »

Ça aurait pu être moins « lourd » si l’auteure avait le choix d’écrire un roman sur une personne et de raconter son quotidien… Or, là, on suit quatre ou cinq personnes quasiment en même temps, au même moment, avec leur propre point de vue : un chapitre = une personne. On est d’accord que ça rajoute de la difficulté à la lecture ? 

Et pis… pour le lire avec du recul, il faut y aller ! Parce que vraiment, on a le temps de se préparer en fait… Je ne m’attendais pas ça ! C’est brutal. Vous allez me dire : « c’est normal, c’est un roman historique qui parle de la Guerre ! Personne n’a le temps de s’y préparer !!! » Oui, vous avez raison !

« La guerre nous rendait-elle mauvais ou bien se contentait-elle d’activer un mal tapis au fond de nous depuis la nuit des temps ? »

Et, c’est pour cette raison que ce livre rempli parfaitement son rôle de roman historique et du devoir de mémoire. 

Ma dixième lecture pour le CWC est aussi un livre d’hommage à toutes les personnes qui sont mortes pour cette guerre.

Bref ! Un livre à lire si vous aimez l’Histoire !

« Assez étudiez, Joanna, me taquinait mon père. Sache que, parfois, vivre est plus formateur qu’étudier. »

Ma note 5/5

@Bookscritics

Cold Winter Challenge 2018 Critique Livre Livres

bookscritics View All →

Site ce critiques amateurs de livres et de films.

6 commentaires Laisser un commentaire

  1. J’ai acheté ce livre, il y a un petit moment. Mes craintes m’ont empêchée de l’ouvrir même si je suis convaincue que je l’aimerais : la dureté des situations ? Peut-être…
    Ta chronique me dit qu’il est certainement temps que je le ressorte de ma bibliothèque.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :