Tropique de la violence, Natacha Appanah – @LexiTibo

D6weQ2QW0AAarJtdav

Moise est un bébé noir avec un œil vert. Mauvais présage dans ces îles perdues de la République. Sa mère, venant d’une autre région l’abandonne à la maternité pour cette raison, plus parce qu’elle ne pouvait s’en occuper décemment.

Marie, la trentaine esseulée le recueille, l’éduque et lui donne tout ce qu’elle peut. Jusqu’à ce jour fatidique où cette mère de substitution tombe et ne se relève pas. Moise n’a pas quinze ans et il n’y a personne chez qui il puisse grandir.

C’est le début d’une errance dangereuse faite de mauvaises rencontres dans les rues de Mayotte où certains sorts semblent scellés d’avance. Moise tente de survivre mais à quel prix ?

Très beau roman sur la solitude et la violence dans lesquelles baignent des jeunes Mahorais. Les chemins empruntés se révèlent très vite être un piège. Pour chacun, pour les groupes auxquels ils appartiennent et même pour le quartier dans lequel ils vivent. Un récit sur l’engrenage de la brutalité quotidienne où l’Etat et la structure familiale peinent à assumer leur fonction de répit.

A lire ou relire vite !

@LexieTibo

Auteur : bookscritics

Site de critiques amateurs de livres et de films.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s