{Bookscritics Blabla} Sword Art Online – @Bookscritics

Sword Art Online Logo

!! Risque de spoil !!

 

Alors, comment vous expliquer ? 

Aujourd’hui, enfin, depuis plusieurs jours, déjà, j’ai dans l’idée de vous écrire un article sur Sword Art Online pour « bien rentrer dedans« … Je mets entre guillemets, parce que j’aime tellement que pour moi, ça n’a pas été bien compliqué d’entrer dans la saga qu’elle soit littéraire ou télévisée, d’ailleurs ! 

Néanmoins, j’ai constaté que c’était un brin plus compliqué que cela de rentrer dans la série : en effet, elle a une particularité qui peut vous faire vous arracher les cheveux ! 

Avant tout chose, il faut savoir que S.A.O., c’est à la fois un Light Novel, un manga, une série télé, un film (enfin deux !) et des jeux vidéo Rien que ça ! 

Déjà rien que là, on s’y perd, je trouve ! 

Première chose à savoir : si vous ne le savez pas déjà, Sword Art Online est – à l’origine – un Light Novel* écrit par Reki Kawahara et illustré par Abec en 2009. S.A.O raconte l’histoire d’un jeune lycéen, Kirito, passionné de jeux vidéo et surtout de jeux en ligne. Il a très vite été conquis par la toute nouvelle technologie VR full drive : c’est une technologie basée sur la réalité virtuel en immersion complète. Cette prouesse est réussie grâce à l’utilisation d’un Nerve Gear – un casque relié à la fois à une prise de courant, car il possède une batterie, et à une prise internet. Le jeu est directement inséré dans le casque et il suffit de dire « Link Start » pour l’activer… Ce casque est aussi relié au cerveau... Ainsi, ce casque vous permet de vous concentrer sur le jeu et de ne pas être dérangé par les bruits extérieurs au jeu… 

Vous me suivez ? Bien, reprenons !

Séduit par cette nouvelle technologie, il devient bêta-testeur pour le jeu Sword Art Online Le jour du lancement arrive et – grosse surprise – le MJ aka le maître du jeu (pour les novices comme moi) annonce aux dix mille joueurs que le bouton « déconnexion » ne sera plus actif jusqu’à la fin du jeu… À partir de ce moment, les joueurs ont dû se battre pour survivre Ça a duré deux ans… 

Cet incident a donné lieu à d’autres incidents que je ne vous citerais pas afin de ne pas vous spoiler ! 

Deuxième chose à savoir : il y a les histoires originales écrites par Reki Kawahara et les histoires écrites par d‘autres auteurs qui ont repris à leurs sauces l’univers de S.A.O. De ce fait, depuis 2009, « Sword Art Online », compte – selon moi – deux histoires principales : « Sword Art Online » du point de vue de Kirito – la version originale – et « Sword Art Online Progressive » racontée du point de vue d’Asuna. « S.A.O. Progressive » est considéré comme un « spin-off« … 

Dans cet article, je ne vais vous parler que des LN*, de la série TV et des films. Je ne peux pas vous parler des mangas, car pour le moment, je n’y suis pas plongée dedans véritablement et les séries en mangas ne sont pas toutes finies… Je ne peux pas vous parler également des jeux vidéos, car je ne joue pas…

En revanche, ce que je vous dire sur les mangas, c’est que là aussi il y a d’une part les mangas écrits par Reki Kawahara. Ils sont donc une adaptation des LN. Et, d’autres part, il y a les mangas qui suivent les histoires des auteurs qui ont repris l’univers à leurs sauces. Du coup, difficile de s’y retrouver…!

Concernant la série TV et les films, ils viennent – selon moi – unifier le tout. Je ne cesse de le répéter, mais la série TV n’est pas si différente que ça des livres. J’avoue que c’est hyper appréciable !! La seule petite différence se trouve dans la saison 3, mais ça je vous en reparle plus tard ! 😉

Maintenant que j’ai réussi à vous expliquer tout ça, je peux enfin vous donner « deux méthodes » pour lire et regarder la série.

C’est parti !!!

Première méthode : lire les livres !

Bon, je suis sûre que vous vous dites : « Mais Sofia, tu nous prends un peu pour des « cons », là ? On sait lire et suivre une série littéraire ! »

Je suis d’accord avec vous ! Mais, je trouve que la publication en VF est un peu plus complexe que celle de la version originale. Je m’explique : un LN*, c’est quoi ? Au Japon, un LN, c’est un court roman d’environ deux cents pages destiné aux adolescents. Un Light Novel n’a pas de genre littéraire particulier. 

Quand on sait ça, on se demande pourquoi les LN* en VF font entre quatre cents et cinq cents pages au lieu de deux cents pages ! Je vais vous le dire : tout simplement parce qu’un tome en VF: c’est deux tomes en VOVF

Hé oui ! De ce fait, la saga S.A.O. en version originale compte pas moins de vingt-quatre tomes alors qu’en version française, on en compte neuf pour le moment… 

Pendant un moment, j’ai cru qu’on était en retard dans la saga, mais pas du tout !

À noter que la VF est disponible depuis 2015 Ça ne fait que cinq ans, tandis qu’au Japon, elle existe depuis plus de dix ans…!!!

Voilà, voilà !! 

Ah, pardon ! Je me suis épanchée sur cette problématique... Non, parce que si on prend la version anglaise, on remarque qu’elle a le même format de publication que la version originale Alors pourquoi, on n’a pas la même chose en France… Telle est la question ! 

Tout ça pour dire que, la maison d’édition Ofelbe a décidé pour une raison inconnue  de séparer les différents titres de la saga Sword Art Online. En effet, quand on va sur la barre de recherches de leur site et que l’on tape « Sword Art Online« , on tombe sur une page de recherches avec trois colonnes différentes : 

  • Sword Art Online 
  • Sword Art Online – Alicization 
  • Sword Art Online – Progressive 

Capture d’écran 2020-05-21 à 23.52.20

Voyez-vous, je me demande pourquoi ils ont procédé de la sorte, car S.A.O et S.A.O – Alicization, c’est la même chose – enfin, je veux dire que ça fait partie de la même histoire quoi… Alors pourquoi les séparer ??? À la limite, je comprends pour S.A.O – Progressive, mais pour Alicization, je ne comprends pas… Surtout que là où c’est fort, c’est que quand on clique sur Alicization, c’est marqué » au dessus de la couverture ‘Tome 1 » etc. pour les tomes suivants…

Juste, dans la VO, le « Projet Alicization«  compte pas moins de dix tomes, mais grâce à notre technique de deux tomes en un, la VF n’en compte que cinq ! Hé ouais, on est écolo, nous ! Ou presque !

Ah, oui ! Donc, je disais que là où c’est fort, c’est qu’au-dessus de la première de  couverture, c’est marqué « Tome 1 » et sur la première de couverture, c’est marqué « Tome 5« … 

Capture d’écran 2020-05-24 à 16.33.18

Avouez qu’il y a de quoi s’arracher les cheveux…!!!

La seule et unique raison à cela est qu’ « Alicization » est le plus grand Arc de la saga. Le Tome 5 est le premier tome de l’arc. Peut-être qu’ils se sont senti obliger de les séparer pour bien montrer que c’était l’arc le plus important Je ne sais pas… 

Donc, si vous faites la recherche sachez que  S.A.OAlicization est ni plus ni moins que la suite des aventures de Kirito et qu’il n’y a pas lieu d’avoir une telle séparation Voilà !

Je ne sais pas ce que ça va donner pour les tomes suivants… Affaire à suivre ! 

NB : Je râle, je râle, mais quand on y pense, notre technique de publication VF nous permet de ne pas attendre 100 ans la suite des tomes… 😉 

Deuxième méthode : lire les livres et regarder la série + les films :

C’est LA méthode que j’ai utilisé pour me plonger tête la première dans l’univers ! Je n’ai qu’une seule chose à vous dire :

Bienvenue dans le monde de l’auto-spoil !

Hé bah oui ! Si vous suivez assidûment mon blog, vous savez que depuis quelques semaines déjà, j’ai repris sérieusement la série et comme je vous l’ai encore dit plus haut : la série n’est pas différente des livres et ça c’est M.E.R.V.E.I.L.L.E.U.X !

Enfin une série où je ne passe pas mon temps à râler sur les scénaristes ! 😀

Mais quand même, je pense que c’est là où se joue la plus grosse particularité de la saga.

Parce qu’il faut savoir qu’entre les bouquins et la série TV, il s’est glissé deux films… Alors, le premier n’a aucune incidence sur le reste de l’histoire, par contre le second joue un rôle pour la suite des aventures.

C’est là que vous comprenez toute la raison d’être de ce long article ! Je m’excuse pour ça, mais ça fait des jours qu’il me pend au nez…

Bref ! Voilà comment regarder et profiter pleinement de la version audiovisuelle !

Go !

⚔︎ La saison 1 correspond aux Tomes 1 & 2 intitulés respectivement « Aincrad » et « Fairy Dance« .

⚔︎ « Sword Art Online – Extra Edition » est un film dit bonus. Chronologiquement à la série, il se place entre la S1 et la S2. Ce film relate les différents événements de la saison 1 et en même temps, il permet d’introduire un personnage secondaire hyper important pour la suite des aventures de Kirio : Seijirou Kikuoka. Seijirou Kikuoka travaille pour l’État et a joué un rôle important dans l’affaire S.A.O.

À noter que l’on peut – finalement – le regarder quand on veut. Mais quand même, je pense que c’est bien de le voir tout de suite après la saison 1, car comme ça, on peut déjà se faire une impression sur le personnage de Seijirou Kikuoka et pour le coup, ne pas être influencée par celles de Kirito… Vous voyez ! 🙂 

sword-art-online-extra-edition-menu

NB : « Extra Edition » n’existe pas en LN* ni en manga.. Enfin, pas à ma connaissance en tout cas.

NB-2 : restez bien jusqu’à la toute fin du film !!!!!

⚔︎ La saison 2 correspond aux Tomes 3 & 4 intitulés respectivement « Phantom Bullet » et « Mother’s Rosario« .

⚔︎ Entre la saison 2 et la saison 3 vient se placer le film « Sword Art Online – Ordinal Scale« .   C’est aussi un manga qui est en cours aux éditions Ototo. À ma connaissance, il n’existe pas en LN*. Ce film nous raconte que la réalité augmentée est arrivée et pour l’utiliser il suffit de posséder l’Augma. L’Augma est un genre de casque audio qui se met à l’oreille et nous permet de nous connecter partout sur le Net… En fait, on peut faire ce qu’on veut avec ! Mais le plus important est que l’on peut jouer à combattre des monstres dans la rue… Pour cela, il faut nous connecter au jeu « Ordinal Scale » et attendre le rendez-vous. Le petit – ou gros, selon les points de vu – problème, c’est qu’Asuna et Kirito se rendent compte que les monstres utilisés sont les anciens Boss du jeu Sword Art Online… Ils se demandent qu’est-ce qu’ils font là et surtout pourquoi ils viennent les hanter deux ans après la fin du jeu…

sao FILM1

⚔︎ Enfin, la saison 3 correspond aux tomes 5,6,7,8 & 9 intitulés respectivement « Alicization Beginning » / « Alicization Turning » / « Alicization Dividing » / « Alicization Invading » / « Alicization lasting« .

NB : la partie deux de la saison 3 commence en Juillet… 😉

La particularité dont je vous parle depuis tout à l’heure est là : en effet, lors du premier épisode de la saison 3, l’un de personnage parle de l’Augma du film « Ordinal Scale« … Donc forcément, si vous n’avez pas la référence, vous serez perdu… Bon, entendons nous bien, ce n’est pas non plus une information capitale, mais dans le processus de réflexion des personnages, c’est quand même un élément important. Si vous voulez mon avis pour la série, vaut mieux pas louper l’info !

Et surtout si vous restez jusqu’à la toute fin du film, vous aurez LE détail qui nous envoie directement dans la saison 3 … !!!

Cependant dans les Lights Novels, on a aucunes indications qui nous permettraient d’envisager quoique se soit sur le futur des personnages… – dans le Tome 5, ni dans les nouvelles en deuxième partie du Tome 4, d’ailleurs ! – Personne ne parle de réalité augmentée ou de l’Augma ou même du jeu « Ordinal Scale » et encore moins d’un quelconque projet de l’État mettant en avant la VR full drive… Du coup, j’avoue que je trouve ça bizarre, d’avoir mis une telle indication dans un film adapté d’un manga qui plus est, alors que ce jeu ne fait pas l’objet d’un LN*… Pour tout vous dire, je ne trouve pas ça cohérent, mais bon ce n’est qu’un détail après tout

Voilà, cet article touche à sa fin. Je vous remercie de l’avoir lu en entier !

N’hésitez pas à venir en commentaire me dire ce que vous avez pensé de l’article et si vous aussi vous êtes tombé sous le charme de cette saga… ou pas ! Dites-moi tout !!

À bientôt pour de nouvelles aventures Bookscritics ! ❤

Prenez soin de vous ! ❤

@Bookscritics

Auteur : bookscritics

Site de critiques amateurs de livres et de films.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s