{Découverte} Mangas #98 à #104 : L’histoire de Sajô Rihito & Kusakabe Hiraku ~ Doukyusei, la saga ~ Asumiko Nakamura – @Bookscritics

Lors d’un #MercrediCiné, je vous avez parlé du film « Doukyusei« , vous vous souvenez ? C’est un film que j’avais ADORÉ tant pour son histoire que pour sa réalisation. Encore une fois, je vous le recommande !! Il est à regarder les jours de pluies avec une boisson chaude ou les jours de grandes chaleurs avec une boisson froide ou alors les jours où il fait ni trop chaud, ni trop froid. Avec évidemment, des boissons ni trop chaudes, ni trop froides. Bref, il est à regarder n’importe quand. 😇❤️

Je suis tellement tombée amoureuse de ce film, qu’il m’a conduit à faire des petites recherches sur la mangaka, Asumiko Nakamura et son œuvre. J’ai découvert qu’à l’originie « Doukyusei » est un one-shot et qu’il devait juste nous raconter la rencontre entre Sajô Rihito et Kusakabe Hiraku, et la naissance de leur histoire d’amour. Histoire d’amour qui est tout simplement un COUP DE FOUDRE. Histoire d’amour qui est tout simplement une ÉVIDENCE. 😍

Un succès au rendez-vous qui a donné à l’auteurice, l’envie de nous écrire la suite de leur histoire. J’avoue que j’en suis très heureuse, parce qu’honnêtement, mon petit cœur, n’aurait pas tenu le coup avec seulement, ce one-shot. L’écriture s’est espacée dans le temps et nous a permis d’avoir une histoire de sept tomes divisée en trois grandes parties. La première partie est en trois tomes et s’appelle « Doukyusei / Sotsugyosei » :

Avec ces trois tomes, on suit Rihito & Hiraku dans leur années lycées. Leur deux dernières années de lycée plus précisément. C’est à la fois une rencontre tout à fait anodine et originale. Ils sont dans le même lycée, dans la même classe. Ils sont opposés : Rihito est un garçon intelligent, timide, peu sociable. Alors que Hiraku qui ne se considère pas comme intelligent, est populaire, et donc ultra sociable. Leur rencontre se passe lors du cours de musique : leur prof, M.Hara, leur annonce qu’ils doivent apprendre une chanson pour un festival de choral. Tout le monde chante, excepté Rihito. À la fin des cours et au moment où tout le monde, veut rentrez chez soi ou vont dans leurs différents clubs, Hiraku se rend compte qu’il a oublié quelque chose dans la salle de classe, et en y allant, il entend la voix de Rihito. Comme Hiraku est un très bon chanteur et un bon guitariste, il se permet quelques petites remarques et demande à Rihito, s’il veut apprendre la chanson avec lui… Aux fils de le rendez-vous, des sentiments vont naître…

Pour mon plus grand plaisir, d’ailleurs, parce qu’entre eux, c’est genre une évidence. Comme souvent dans les romances, vous allez me dire, je le sais. Sinon pourquoi écrire une histoire, entre deux personnes – une histoire d’amour qui est plus ! – si ce n’est pas pour les mettre ensemble à la fin ? On se le demande, haha !

Bon, je sais que certaines peuvent finir mal…

D’ailleurs, avec ces trois premiers tomes, on est sûr de rien !! Je veux dire, on sait que c’est un coup de foudre, que c’est une évidence. On sait qu’ils sont faits pour être ensemble. Mais à l’âge où on se cherche encore, et où on croit pas forcément au coup de foudre, c’est compliqué de se dire que l’on a déjà trouvé « la bonne personne ».

Alors, on construit la relation comme on peut. D’autant que nos garçons sont plutôt taciturnes, alors ils parlent souvent des choses et d’autres, mais rarement des choses importantes. Et quand, ces fameuses discussions importantes arrivent, sans prévenir, c’est souvent la panique qui prend le dessus… Comment vont-ils gérer ça ? À vous de le découvrir ! 😏😎

Bref, ces trois premiers tomes nous emportent dans un tourbillon d’émotions et de sentiments rarement ressenti dans une lecture. C’est à la fois tendre et puissant, drôle et triste. C’est un gros gros coup de cœur ! ❤️

Au-delà du fait, que l’on s’attache inévitablement aux personnages, il y a quelque chose d’indescriptible dans cette histoire qui nous met tout de suite dans l’ambiance et qui nous dit que dès les premiers instants : on va aimer !

Et puis, une mention spéciale pour le trait de la mangaka qui ne ressemble à aucun autre. 😍

Gros coup de cœur pour ses dessins, également ! ❤️

Ensuite, la deuxième partie s’appelle « O.B« , en deux tomes :

Ces deux titres, prennent directement place après la fin du Tome 3, je pense qu’il n’a pas le même nom que les autres parce que 1) Rihito et Hiraku ne sont plus au Lycée. Ils ont commencé leur vie d’adulte. Rihito est à l’université*, tandis que Hiraku, lui vivote de petis jobs* tout en continuant de jouer de la guitare en solo. 2) La manga les a écrites quelques années après les trois premiers tomes. 3) « O.B », nous raconte à la fois la suite de l’évolution du couple Rihito/Hiraku, mais aussi les histoires de plusieurs personnages secondaires.

(Je précise que Rihito est à l’Université de Kyoto, alors que Hiraku est resté à Tokyo…Une relation à distance s’installe…*)

Et, dans cette duologie, on retrouve toutes les caractéristiques de la mangaka : son trait particulier, cette simplicité a raconté l’Amour ( si je peux le dire comme ça ! ^^’), cette tendresse, cette puissance dans les émotions et les sentiments ressentis. Ce côté « drôle et triste » liée aux relations humaines. Un pur coup de cœur ! ❤️❤️

J’ai aimé suivre les histoires des uns et des autres, tout en continuant à suivre l’histoire de Rihito & Hiraku. Parce que l’air de rien, ça nous fait prendre une pause, et ça fait du bien !

{Si vous souhaitez débuter la série, je vous conseille de les lire dans l’ordre. Parce que comme ça, vous verrez vraiment et nettement l’évolution des personnages et de leurs histoires. Parce que même si l’histoire est divisée en plusieurs parties avec différents titres, c’est tentant de commencer par celui qui nous tente le plus, mais à mon avis, ça serait une erreur…^^’}

Enfin, la dernière partie, en deux tomes, également, s’appelle « Blanc » :

Asumiko Nakamura est fidèle à elle-même ! C’est chouette à voir, et à lire. Elle s’est donnée un fil conducteur et elle ne l’a pas lâché. Il n’y a aucun surplus. Rien ne dépasse. L’histoire est maîtrisée d’une main de maître ! Oui, elle finit l’histoire d’une main de maître.

Et d’une rare beauté.

« Doukyusei / Sotsugoysei » et « O.B. » nous amènent pile à ce final. À l’un des plus beaux finals que j’ai lu et vu de toute ma vie ! 😍

Si les cinq premiers tomes étaient déjà un concentré d’émotions, les deux derniers le sont tout autant ! Et, je dirais même que c’est un level au-dessus. C’est tellement beau, que je ne me remets tout simplement pas de cette fin. Elle est tellement MAGNIFIQUE & MAGIQUE !

Pour en arriver là, ils ont dû surmonter pas mal d’épreuves. Ces dernières épreuves ont d’ailleurs été des plus difficiles…

À la fin du Lycée, ils s’étaient fait une promesse… Cependant, entre les études et la vie de famille mouvementée de Rihito (un père absent, une mère malade) et les petits jobs de Hiraku, la tenir a été plutôt difficile.

Au milieu des doutes, de l’incertitude et des révélations, nos amoureux nous laissent peu de répit.

Et c’est tant mieux ! Parce que finalement tout, c’est enchaîner très vite et toutes ces difficultés vont les mettre à l’épreuve – si je peux le dire comme ça – et voir s’ils sont véritablement fait l’un pour l’autre…

Avec tout ce que je vous ai dit plus haut, je pense que vous vous doutez de la réponse, mais je vous laisse le découvrir par vous-même : je suis sûre et certaine que vous allez adorer ! 😍

Avec tout ça, je ne sais plus quoi vous dire, si ce n’est QUE C’EST UN VÉRITABLE COUP DE CŒUR genre de TOUT LES TEMPS ! C’est pourquoi, il faut que vous lisiez cette histoire ! ❤️

Prenez soin de vous ! 😘

@Bookscritics

Auteur : bookscritics

Site de critiques amateurs de livres et de films.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s